CINÉ-BULLES

Très belle critique de ANATA O KOROSU par l’Association des Cinémas Parallèles du Québec.

En parlant des films en compétition à cette 16e édition de REGARD sur le court métrage au Saguenay en mars 2012 :

« […] Parmi les films québécois dignes de mention, Anata o korosu de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy (qui aurait mérité le prix national remis au Futur proche de Sophie Goyette, film au scénario plus lâche) fait la preuve qu’avec une idée forte et peu de moyens, on peut faire un film terriblement efficace C’est le récit d’une rencontre entre une stewardesse japonaise et un chômeur catalan séparés par la barrière de la langue. En voix off, il raconte l’histoire tandis qu’on la voit se jouer de la caméra. Tout ce qu’il saisit du monologue de sa belle de passage est cette phrase : anata o korosu (je vais te tuer). Est-ce une blague ou une menace ? Un beau moment de cinéma minimaliste tout en efficacité. […] » 

L’article complet ici.

Merci à Marie Claude Mirandette.

Advertisements